Le rachat de crédit

La règlementation du rachat de crédit

Le rachat de crédit pénalise les banques et établissements de crédit vous ayant accordé le prêt. En effet, celles-ci considèrent avoir pris un risque en vous octroyant un prêt, risque que vous ne leur rémunèrerez pas en ayant recours au rachat de crédit.

La législation a donc tendance à protéger votre banque auprès de laquelle vous avez contracté l’emprunt. La loi oblige donc l’emprunteur à verser des pénalités de remboursement anticipé. Ces pénalités sont négociées lors de la mise en place du prêt avec la banque, et correspondent à 6 mois d’intérêt, avec un maximum de 3% du capital. La banque est donc rémunérée si vous décidé de changer d’établissement de crédit.

De plus, le rachat de crédit est plafonné à 90% du gage.

Ainsi, si vous procédez à cette option, veillez à ajouter au coût du nouveau prêt les éléments suivants :

Les pénalités de remboursement anticipé prévues par la loi ;
Les frais supplémentaires pour mettre en place les nouvelles garanties ;
Le temps et le coût du transfert de compte.