Crédit relais sur votre bien immobilier

Le fonctionnement du crédit relais

Le crédit relais peut susciter votre intérêt si vous êtes en possession d’un bien immobilier et vous souhaitez le revendre pour financer une nouvelle acquisition. Il vous permet alors d’acquérir le nouveau bien sans attendre la vente de votre ancien logement.

Cette formule de crédit vous permet donc de faire la transition entre les deux opérations d’achat et de vente dans un délai assez court, qui ne dépasse pas généralement les 2 ans. A l’échéance, votre crédit est remboursé par le produit de la vente effectuée.

En pratique, il est plus facile de bénéficier d’un crédit relais si les risques que présente la réalisation de la vente sont limités. Par exemple, disposez d’un compromis de vente signé au préalable peut constituer un atout majeur qui jouera en votre faveur.

Qu’est ce qu’un crédit relais ?

Un prêt relais constitue une avance qui vient généralement s’ajouter à un crédit classique. Il est accordé par la banque sur la valeur estimée du bien mis en vente. Il s’avère une solution idéale lorsqu’il est difficile de faire coïncider la vente d’un bien avec l’acquisition d’un autre, Il permet alors d’encaisser des fonds avant même que le bien soit effectivement vendu.
En pratique, la banque fait appel à un notaire ou à une agence immobilière pour se charger d’évaluer le bien. Le montant du crédit relais représente entre 60 et 80% de la valeur estimée.

Les types de crédit relais

On distingue essentiellement deux types de crédit relais :

  • Le prêt relais « sec »: Sa durée est très courte, elle varie entre six et douze mois. Il constitue une solution pratique pour les emprunteurs qui dispose d’une grande probabilité de revente rapide du bien ancien et qui comptent financer entièrement leur acquisition par le produit de la vente de leur logement actuel. Son taux est généralement très élevé et nécessite des garanties très solides. Tous les établissements bancaires ne le proposent pas parce qu’il est très onéreux.
  • Le prêt relais jumelé à un prêt long terme: Dans ce cas, les banques vous proposent un plan de financement associant un crédit-relais et un crédit à long terme. Tant que votre logement actuel n’est pas vendu, vous devez rembourser les mensualités du prêt à long terme ainsi que les intérêts du prêt-relais. Une fois la vente réalisée, vous remboursez votre prêt-relais par anticipation et sans pénalités et vous poursuivez le paiement des échéances du prêt à long terme.

Cette formule présente un taux plus avantageux que dans le cadre d’un crédit relais sec, en plus, et dans la plupart des cas, les frais de dossier sont nuls puisqu’ils sont perçus uniquement à l’ouverture du prêt à long terme.

Comment cela fonctionne ?

Montant : Les banques s’appuient sur une estimation d’agence immobilière ou d’un notaire. Sur la base de la valeur estimée, elles vous accordent un prêt relais d’un montant qui varie entre 60% et 70%, plus rarement 80%. Ce montant est en fonction de plusieurs facteurs :

  • Si vous disposez déjà d’un compromis de vente signé au moment de la signature du contrat, ou si vous avez déjà des propositions d’achat. Vous obtenez plus de chance à avoir un crédit relais conséquent.
  • La nature du bien et son emplacement
  • Si vous ne disposez que d’un mandant de vente déposé dans une agence immobilière, sans propositions d’achat, la banque ne vous avancera qu’un montant limité puisqu’il est probable que vous baissiez les prix si le marché n’est pas très demandeur.

Durée : Elle varie généralement entre un et deux ans. Si la vente se concrétise avant la fin de l’échéance, vous pouvez procéder à un remboursement anticipé sans pénalités.

Taux : Il est variable selon les établissements de crédit, il dépend de la durée du prêt et du paiement mensuel ou non des intérêts ainsi que de votre pouvoir à négocier si vous disposez au préalable d’un compromis de vente signé par exemple.
Le remboursement peut s’effectuer suivant deux options :

  • Vous ne payez rien tout le long de la durée du prêt. Une fois la vente effectuée, vous remboursez les intérêts et le capital. Bien évidemment, si la vente se tarde à se concrétiser, le prêt générera plus d’intérêts qui s’ajouteront au capital à rembourser.
  • Vous pouvez rembourser le crédit relais comme dans le cadre d’un crédit classique, en payant une partie du capital et des intérêts tout le long de la durée du prêt.

Le crédit relais s’avère un excellent moyen de concilier achat et vente immobilière, il n’en demeure pas moins que vous continuez à surveiller de près le déroulement de l’opération de vente (le prix proposé par rapport à la concurrence, l’emplacement, la fréquence des visites…). En cas de difficultés, assurez vous d’informer régulièrement votre banquier, ses conseils vous seront d’un apport considérable.

Laissez votre avis !

Pour écrire sur ce sujet

Votre couriel ne sera pas publié.


*