Le taux fixe

Définition d’un taux fixe

Le taux fixe est un taux d’usure appliqué à votre capital emprunté ne variant pas durant toute la durée de l’emprunt.

Comment marche un taux fixe?

Le taux est fixé lors de la négociation du crédit avec l’organisme de prêt que vous avez choisi.
Vous avez néanmoins la possibilité de renégocier votre contrat de crédit, et donc de modifier ce taux fixe à chaque renégociation avec votre banque ou votre établissement de crédit.
En France, les taux fixes sont aujourd’hui indexés sur les taux exercés par l’OAT (Organisme Assimilable du Trésor) à dix ans, c’est-à-dire les taux des emprunts obligataires de l’État français à dix ans.

Néanmoins, si les taux sont fixes, les échéances de remboursement peuvent varier. Si vous obtenez une rentrée d’argent imprévue, vous pouvez avoir intérêt à demander à votre banquier de lui rembourser tout de suite tout ou partie de l’emprunt, moyennant la baisse du taux fixé.

Les avantages du taux fixe

Les emprunts à taux fixes sont les emprunts les plus rassurants : le taux ne variant pas, ce type d’emprunt vous apporte un maximum de sécurité en vous mettant à l’abri des variations du marché du crédit.

Les inconvénients du taux fixe

Le taux étant fixe, vous ne pouvez le voir diminuer. Ainsi, le taux du marché peut descendre à un niveau bas sans répercussion sur votre taux…
De plus, les taux fixes sont aujourd’hui 1 à 2 points supérieurs aux taux variables : à la négociation du contrat, un emprunt à taux fixe vous reviendra donc plus cher qu’un emprunt à taux variable.
Enfin, lors de la renégociation du contrat, les pénalités de remboursement affectées par votre établissement de crédit sont relativement dissuasives (2 à 3% du capital restant).

Laissez votre avis !

Pour écrire sur ce sujet

Votre couriel ne sera pas publié.


*